Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Blood for Blood de Ryan Graudin

 

 

Blood for Blood est le deuxième et dernier tome de la duologie Wolf by Wolf

Vous trouverez la revue du premier tome en cliquant sur le lien suivant:

Wolf by Wolf

Cette revue contient des spoilers sur le tome précédent

En assassinant Hitler, Yael pensait avoir réalisé l'impossible et libéré l'Allemagne, mais le dictateur est bel et bien vivant. Après que celle-ci se soit échappée des camps de concentration, le médecin nazi a continué à expérimenter sur les enfants indésirables afin de créer de nouveaux skinshifters dont le rôle est de prendre l'apparence d'Hitler lors d'apparitions publiques. Ainsi, Hitler continue son règne de terreur sans avoir à se soucier d'éventuelles attaques sur sa personne. A présent, Yael est recherchée par le Reich et doit donc fuir pour regagner le quartier général de la Résistance. Mais sur la route, son chemin croise celui-ci de Luka et de Felix qui n'ont plus d'autres choix que celui de rejoindre la Résistance, ce qui complique bien les choses.

Je ne sais même pas par où commencer cette revue tellement mon avis pour cette suite est mitigé. J'ai apprécié ma lecture, les personnages n'arrêtent pas d'évoluer, l'histoire se complexifie tout en gardant une part de crédibilité, j'ai été surprise par certaines révélations, j'ai adoré les connexions avec les proches du passé de Yael... Et pourtant, je vais peut-être vous paraître immature et capricieuse, mais je trouve ce deuxième opus injuste. Blood for Blood m'a laissé un goût amer, je suis dans l'incompréhension totale par rapport aux agissements de certains protagonistes. Mais ne vous inquiétez pas, outre mes émotions, les problèmes que j'ai eu avec ce tome sont bien plus tangibles que ça! Enfin, je crois... x)

Yael est dorénavant une fugitive, celle-ci étant recherchée par le Reich pour avoir assassiné Hitler. Bien évidemment, tout cela n'est qu'un écran de fumée puisque le vrai dictateur, lui, est toujours en vie! Comme l'héroïne le pressent, l'annonce de la survie du führer ne va pas tarder à se faire savoir, et même si cette dernière a le sentiment d'avoir échoué dans sa mission, son acte a toutefois permis à la Résistance de gagner un tant soit peu d'importance. Cependant, ce nouveau souffle ne va pas durer puisqu'en apprenant la survie d'Hitler, les nouveaux alliés vont se désister. Plus important encore, après cette énième tentative d'assassinat, le dictateur est davantage hors de portée, ce qui plonge la Résistance dans un profond désarroi. Afin d'arrêter les rebelles, Hitler ordonne des meurtres en masse, pensant qu'en jouant avec la peur de la population que celle-ci dénoncera plus facilement les ennemis du Parti. 

There would be blood. Blood for blood. Blood to pay. An entire world of it.

En attendant de pouvoir trouver une solution, Yael est coincée avec Luka et Felix en Allemagne. Juste après s'être échappée du bal dédié à la victoire de Luka Löwe, le secret de la protagoniste est révélé aux deux garçons. Etant considérés comme les complices de Yael, ceux-ci risquent l'exécution et doivent donc rejoindre la Résistance pour y trouver refuge. Je ne vous dis pas l'ambiance! Luka se montre coopératif malgré ses craintes, mais Felix est complètement remonté contre Yael, celle-ci ayant risqué sa famille pour mener à bien sa mission.

Contrairement au premier tome, ici, la narration tourne principalement autour de trois points de vue: Yael, Luka et Felix. J'étais super contente quand j'ai vu ça car je me suis dit que j'allais enfin pouvoir mieux cerner les autres personnages! Au final, mon affection pour Yael et Luka a grandi alors que celle pour Felix s'est totalement évaporée. Les deux premiers font preuve de courage et de détermination, mais le troisième est devenu une coquille bien vide que j'aurais bien envie de jeter à la poubelle! 

Monsters murder entire groups of people without blinking, but get upset when they have to wash human ash from their garden strawberries. Monsters are the ones who watch other people do these things and do nothing to stop it. You and I are not monsters. If anything, we’re miracles.

En fait, je crois que Yael est la seule protagoniste qui ne m'ait jamais déçue dans son comportement, elle est restée vraie du début à la fin. Pour tout vous dire, je n'ai même pas le souvenir de l'avoir vu mentir en dehors de ses missions avec la Résistance! Malgré son passé douloureux, ses échecs ou encore ses peurs, l'héroïne va toujours de l'avant et refuse de se lamenter. Bref, c'est une vraie force de caractère!

Quant à Luka, il finit par s'ouvrir un peu plus alors qu'il avait tendance à rester secret sur sa vie privée. J'ai aimé comment son passé et celui de Yael étaient connectés par rapport à certains événements passés. Mais Luka, c'est aussi celui qui évolue le plus - l'adolescent arrogant a laissé place à un jeune homme engagé prêt à réparer ses erreurs et à affronter ses peurs. Il veut bien faire les choses. That's my boy!

La romance entre les deux personnages est subtile, elle a même fleuri assez tard. Peut-être un peu trop d'ailleurs puisque je n'ai pas ressenti cette étincelle, mais je la trouve plutôt bien amenée vu que Luka est perdu entre son passé avec Adele et son présent avec Yael. En tout cas, n'ayez crainte, la romance n'empiète pas du tout sur l'histoire! 

Maintenant, le sujet qui fâche. Felix. J'aimais bien le fait qu'il veuille à tout prix protéger sa famille, mais là, son attitude m'a agacé au plus haut point. Depuis la révélation sur l'identité de Yael et sa véritable mission, Felix n'a même pas cherché à comprendre l'importance de faire tomber le Reich, et ce, alors même que des preuves accablantes détaillant les atrocités commises par le régime hitlérien planent devant ses yeux! Dans la forme, je comprends son comportement. Dans le fond, je trouve juste que celui-ci a fait preuve d'une monumentale stupidité. Le pire, c'est que malgré ses doutes, il reste à côté de la plaque. Apparemment, réfléchir, c'est pas son truc... 

A part ça, j'ai trouvé le récit réaliste. Les héros rencontrent des difficultés pertinentes, et les solutions sont loin d'être évidentes et faciles à mettre en oeuvre. Toutefois, je regrette que l'auteure ait laissé de côté certains détails importants, notamment l'implication de la Russie et du Japon. La Russie devient un allié de la Résistance, mais on ne sait pas ce qu'il en est à la fin. Quant au Japon, c'est le grand allié de l'Allemagne, et pourtant, les références à l'empire sont rares! Je suis consciente que l'histoire est centrée sur l'Allemagne, mais on parle de guerre mondiale, et ce côté international a cruellement manqué. J'ai l'impression qu'il suffit de dix personnes pour sauver un pays pour que les choses s'arrangent, et qu'il est tout à fait normal pour les autres territoires de se tourner les pouces. 

A part ça, le livre souffre d'un manque d'action. Les personnages se contentent de débusquer des informations et de planifier de nouvelles stratégies. Bon, ce sont des trucs que j'aime en temps normal, mais je voulais que ça bouge un peu plus. C'est la seconde guerre mondiale, on a essayé d'assassiner Hitler, donc je me demande: où sont les forces militaires censées mener la vie dure à la Résistance? Où sont les bombardements? Je croyais que ça allait être l'apocalypse, moi! 

Le plus décevant, ça reste quand même la mort DU personnage. C'est comme ça que ça se passe? Un petit truc de rien du tout et c'est fini? Je savais que ça allait arriver, mais je m'attendais à ce que ce soit plus significatif, plus épique que ça... *Soupire*

Je dois quand même avouer que le rebondissement m'a bien surprise, l'idée ne m'avait même pas traversé l'esprit!

Malgré que ce final n'ait pas été à la hauteur de mes espérances, j'apprécie tout de même la série dans sa globalité. 

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Blood for Blood

Je suis Adele Wolfe

 

Partager cet article

Commenter cet article