Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Lord of Shadows de Cassandra Clare

 

 

Lord of Shadows est le deuxième tome de la trilogie The Dark Artifices

Vous trouverez la revue du premier tome en cliquant sur le lien suivant

Lady Midnight

Cette revue contient des spoilers sur le tome précédent

Emma vient tout juste de venger la mort de ses parents qu'un nouveau problème vient s'ajouter aux autres - les Downworlders se retournent contre les Shadowhunters, et tout comme l'Unseelie King, ils en ont marre de la Cold Peace. Le seul moyen de prévenir une guerre est de retrouver le Black Volume of the Dead, un livre renfermant des sorts dangereux et interdits. Mais les Blackthorns ne sont pas les seuls à vouloir mettre la main sur le volume, l'Unseelie King est prêt à tout pour l'obtenir afin d'anéantir ses ennemis. Histoire de couronner le tout, les Shadowhunters ont eux-mêmes des problèmes internes avec la montée d'un mouvement haineux et puriste mené par des Shadowhunters extrémistes envers les Downworlders. Le danger se rapproche, et la guerre est imminente. Mais les Blackthorns ont un plan, et s'ils parviennent à l'exécuter comme prévu alors les choses peuvent encore s'arranger. Toutefois, leurs nouveaux ennemis sont intelligents et imprévisibles, et dans tous les cas cette histoire ne peut se finir que de deux façons possibles - dans la paix ou dans le sang. 

Lord of Shadows était le délice que j'attendais depuis un an, soit depuis la sortie phénoménale de Lady Midnight que j'avais adoré! Bon, faut dire que ce tome est vraiment épais (700 pages) et que j'ai mis des plombes pour arriver à la dernière page, mais je n'ai pas été déçue! J'ai trouvé la longueur du roman justifiée, l'auteure a su jongler entre les actions, les découvertes, le développement des relations ou encore les moments de complicité et d'humour. Je pense sincèrement que chaque scène avait son intérêt, sinon tout aurait été précipité - on serait tombé sous une avalanche d'informations et d'actions, et personnellement je n'aime pas que tout me soit lancé en plein visage sans logique apparente. Hehe. 

Dans ce deuxième opus, Cassandra Clare va plus loin dans l'univers des Shadowhunters. Elle nous donne un regard plus vaste sur leur histoire, l'héritage et les liens entre les différentes familles ainsi que leurs rapports avec les Downworlders. On y voit donc la complexité et la fragilité des relations entre les clans, et tous ces clins d'oeil au passé nous permettent de mieux comprendre la situation actuelle. Non seulement cette immersion nous permet d'en apprendre davantage sur le fonctionnement des Shadowhunters, mais en plus elle engendre automatiquement une exploitation plus profonde des personnages. L'auteure ne reste jamais dans la superficialité de ses personnages, et je n'en attendrai jamais moins d'elle! 

On découvre ainsi l'Unseelie King à la tête d'un territoire féérique marqué par la brutalité, la misogynie et la terreur. C'est lui notre Lord of Shadows, l'ennemi malin et imprévisible qui va jouer avec les nerfs de nos héros. Père de cinquante fils - oui, oui, vous m'avez bien lu - le roi se montre impitoyable avec ses progénitures dont il n'hésite pas à en faire des exemples pour assoir son autorité. La Seelie Queen n'était déjà pas des plus gentilles et des plus honnêtes envers les Shadowhunters, mais en comparaison elle semble moins dangereuse! Toujours est-il, j'ai adoré en apprendre plus sur cette partie obscure des fées où règnent tellement d'anciens secrets et de forces surnaturelles - je parle notamment des Riders of Mannan qui obéissent aux commandes de l'Unseelie King. Ceux-ci sont immortels et barbares sur tous les plans.  

Toujours dans le domaine des fées, on revoit avec plaisir une partie de la Wild Hunt par le biais de Mark, évidemment, mais aussi de Kieran et Gwyn. Je pensais qu'on avait fait le tour avec ce peuple dans Lady Midnight, mais non, l'auteure nous livre toujours autant d'informations nouvelles sur cette faction mystique! Cassandra Clare m'a totalement embarquée dans ces traversées du ciel, la manière dont la Wild Hunt apparaît et disparaît avec le tonnerre était juste sublime. 

Avec Perfect Diego, on a été introduit à la Scholomance. Si vous vous souvenez bien, ce sont des étudiants qui aiment tout savoir sur tout... Et bien là, sachez qu'ils ont un rôle plus important puisque leur aide est nécessitée par les Shadowhunters. Mais attention gros piège, vous allez les détester! En tout cas, moi, je ne les ai pas supportés, surtout Zara que j'avais envie de gifler toutes les cinq secondes. Je la déteste tellement! J'ai dû souhaiter sa mort un nombre impardonnable de fois! Enfin, c'est cette faction de la Scholomance que je n'aime pas puisqu'ils sont hautains et qu'ils n'arrêtent pas de magouiller! AAAHHH!

Mais parlons à présent des personnages. Je les adore tous sans hésiter, Cassandra Clare a un don pour créer des protagonistes auxquels on s'attache facilement et qu'on veut protéger par tous les moyens. Toutefois, j'ai mes petites préférences qui vont vers Mark, Ty et Kit. Oui, je sais - que des garçons! C'est pas fait exprès, ce sont ceux que je trouve les plus intéressants par rapport à leur caractère! 

Mark paraît normal malgré son côté fée, et pourtant à quelques reprises on retrouve chez lui cette facette étrange qui me fait rire, c'est un truc de fou. Le simple fait de l'imaginer sérieux en train de dire un truc totalement absurde....argh! 

Julian sought Mark in the crowd on the steps. He was standing with his hands behind his back, exchanging a mistrustful look with a carved stone gnome. 'Your pretense does not fool me, gnome,' he muttered. 'My eye will be upon you.'

Vous voyez ce genre de trucs? Comme dans le premier tome où il s'excuse à une cabine téléphonique ou qu'il s'habille uniquement de son manteau en plumes de corbeaux en pensant que tout est normal? Bah je suis friande de cette bizarrerie! En plus, je trouve que Mark a beaucoup évolué depuis le début! 

Quant à Ty et Kit, j'adore leur relation (terme à prendre au sens large). Ty c'est un peu comme un petit frère pour moi, j'aime sa personnalité et je veux toujours le protéger. J'adhère à sa manière de percevoir les choses et à apprécier les êtres vivants pour leur juste valeur. Et Kit, ce petit voyou sarcastique, ça fait du bien d'avoir une touche bad boy dans le clan Blackthorn. Mais surtout, j'ai beaucoup aimé son rapprochement avec Ty et Liv qui lui permet de trouver une nouvelle place au sein de cette famille. Parce que Kit c'est ce jeune adolescent qui n'a jamais connu l'amour de ses parents et qui ne sait plus où est sa place.

Sinon, j'ai aussi aimé Kieran pour qui j'avais mes réserves au départ, mais lui aussi change progressivement. On connaît également le secret de Diana qui fait qu'elle ne peut se présenter comme la dirigeante de l'Institut, et wow, c'était complètement inattendu! J'ai également apprécié le caractère impitoyable de Julian, ça fait du bien de voir un personnage qui fait ce qui doit être fait pour sa famille! Par contre, je dois dire qu'Emma m'a agacée par moment à ne pas voir les choses en face et à être trop gentille par rapport à certains faits. Quant à Cristina, c'est une amie en or!

Ce qui m'amène au fait que les valeurs de l'amitié et de la famille font partie des raisons pour lesquelles j'aime autant les romans de Cassandra Clare. Elle parvient à façonner des situations si réalistes au regard de la famille que je ne peux m'empêcher de penser que l'auteure sait de quoi elle parle, qu'elle sait ce que c'est que d'avoir une grande famille et de les aimer de manière inconditionnelle - de les faire passer avant tout, y compris son honneur et sa moralité. Et si les personnages évoluent en tant que personnes, ils changent aussi par rapport à leur place dans la famille. Du coup, à chaque fois, j'ai l'impression de trouver une nouvelle famille avec ces Shadowhunters. 

Everyone is afraid of something. We fear things because we value them. We fear losing people because we love them. We fear dying because we value being alive. Don't wish you didn't fear anything. All that would mean is that you didn't feel anything.

Autre chose que j'admire, c'est la manière avec laquelle l'auteure parvient à relier toutes ses séries. Alors je sais qu'on a tendance à dire que Cassandra Clare s'éternise avec son univers, mais je pense sincèrement que c'est parce qu'elle a encore des choses à nous raconter et qu'elle a des valeurs à faire véhiculer. Comme je le disais plus haut, elle a créé une vraie histoire concernant les Shadowhunters, et cette histoire devient toujours plus cohérente au fur et à mesure que l'auteure étend son univers. Ici, les connexions avec The Mortal Instruments et The Infernal Devices sont présentes par des petits détails subtils et parfois même des personnages, et ça me fait tellement plaisir! J'ai le sentiment de partager des souvenirs, et même de les revivre par moment. C'est pour ça qu'il est important de lire les bouquins de cette auteure dans l'ordre chronologique mes amis!

Parlons maintenant de la romance puisque je sais qu'elle a fait parler d'elle dans ce tome! Je comprends que ça ne plaise pas à tout le monde, mais encore une fois je suis admirative du talent de l'auteure à former ses couples. Parce qu'il faut le lire, Cassandra Clare me ferait accepter à peu près n'importe quelle situation, c'est dingue! Mais elle amène tellement bien ses relations, elles ne sont pas du tout malsaines, c'est toujours plein de respect et de sincérité. En général, je n'aime pas du tout les triangles amoureux parce que c'est toujours mal fait, mais ici on n'a pas de personnages qui se tirent les cheveux et qui se rabaissent constamment pour obtenir ce qu'ils veulent - non, ils respectent la décision de l'autre et lui donnent le temps de trouver la vraie nature de ses sentiments. Et ça, c'est plus important qu'autre chose.

Cette revue étant déjà longue, je ne vais pas m'éterniser sur l'intrigue. Mais comme d'habitude, il y a des secrets, des mystères, des révélations, de l'action, des scènes drôles et beaucoup de manipulations politiques! Bref, tout ce qu'on retrouve en temps normal avec cette auteure, avec en plus une écriture qui se bonifie au fil du temps (sérieusement, vous allez noter la différence)!

Oh, je ne vous ai pas dit... LA FIN EST TERRIBLE! Je veux le troisième opus maintenant. Genre, là tout de suite! Ah mais non, il faut attendre 2019. *Rire jaune*

Lord of Shadows est un tome transitoire réussi, ma seule plainte étant le temps pour l'intrigue d'avoir un impact réel sur l'histoire! 

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Lord of Shadows

 

Partager cet article

Commenter cet article

Laurie 11/06/2017 12:20

Ha je n'ai pas pu lire ta chronique! Le tome 1 est dans ma pal et je n'ai pas voulu me spoiler. Je l'a lirai donc plus tard ;-)

Jennifer 12/06/2017 21:30

Ah oui...hmm...ce sont des catastrophes de la télévision si tu veux mon avis haha! Bon, le film n'est pas un navet non plus mais c'est pas digne de l'oeuvre originale. Par contre, la série: no comment, c'est du grand n'importe quoi! Je me suis arrêtée à quelques épisodes à peine, j'en pouvais plus.

C'est sûr que les livres sont beaucoup mieux! Du coup, t'as encore pas mal de chemin à faire (enfin, si tu comptes lire toutes les séries de l'auteure). Je t'envie de découvrir ces histoires pour la première fois :D

Laurie 12/06/2017 18:51

J'ai juste lu le tome 1 de Mortals Instrument pour l'instant et ça me plait bien ;-) J'ai vu le film et la série et le livre est carrément mieux.

Jennifer 11/06/2017 16:50

Ah bah c'est super alors, je savais pas que tu connaissais cette série! Tu la suis depuis longtemps ou c'est la première fois? :D
En tout cas, je pense que ça te plaira ;)