Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Ink and Bone de Rachel Caine

 

 

Ink and Bone est le premier tome de la série The Great Library

A la fois impitoyable et puissante, la Grande Bibliothèque d'Alexandrie est omniprésente dans la vie des citoyens qu'elle gouverne, celle-ci contrôlant le flux de culture diffusé par le biais des livres. La détention personnelle de livres étant interdite, c'est l'institution conservatrice qui va fournir une copie numérique des oeuvres rares et originales qu'elle protège - mais leur contenu a été retravaillé de façon à ce qu'apparaissent uniquement des idées inoffensives, soit des pensées qui ne vont pas engendrer une remise en question du pouvoir en place. La Grande Bibliothèque recrutant de nouveaux bibliothécaires, une opportunité se présente pour Jess Brightwell. En intégrant cette organisation prestigieuse, Jess espère fournir à sa famille de contrebandiers des livres uniques de valeur inestimable à revendre sur le marché noir. Alors qu'au fil du temps Jess semble s'être fait une place au sein de la Bibliothèque, il découvre que l'institution n'est peut-être pas aussi bienfaisante qu'elle le prétend.

Imaginez-vous dans la Grande Bibliothèque d'Alexandrie entouré de vieux livres écrits et tenus par des philosophes, des historiens et autres penseurs de l'Antiquité Grecque. Maintenant, pensez à ce moment où vous allez ouvrir ces livres pour y découvrir des secrets bien gardés de l'Histoire tels que la vérité sur la construction des pyramides, la création de l'Homme ou encore la formation de l'univers... Vous êtes privilégiés, vous avez été choisis pour protéger toute cette culture. Tout ce savoir que vous allez engloutir sans que les autres ne le sachent, c'est super cool, non? Parce que c'est ce que ce premier tome a suscité en moi: l'envie de découvrir des trésors culturels du passé! 

La connaissance, c'est le pouvoir. Le pouvoir, c'est la corruption. Nous sommes en 2031, et la Grande Bibliothèque d'Alexandrie n'a jamais été incendiée, elle a même pris le pouvoir. La détention personnelle de livres est strictement prohibée, et hormis quelques courageux, personne n'ose contrarier l'autorité de la Bibliothèque. Le rôle de l'institution est de trouver et protéger des livres authentiques et rares avant qu'ils ne soient détruits, pour ensuite en véhiculer le contenu au reste de la population.

Cependant, la Bibliothèque doit maintenir son influence si elle veut continuer son devoir de préservation, et pour cela elle doit falsifier certaines parties d'ouvrages susceptibles de fournir des ressources intellectuelles qui pourraient mener à une rébellion. Si aujourd'hui la Bibliothèque est aussi intransigeante avec la détention de livres, c'est parce que par le passé des hommes et des femmes ont usé de leurs connaissances à des fins personnelles, notamment pour acquérir du pouvoir. Mais vous l'aurez probablement compris, la Grande Bibliothèque s'est égarée de son objectif premier pour devenir le grand méchant de l'histoire! 

So much should never be held in the hands of so few, for it is a natural, venal habit of men to hold to power. And knowledge is the purest form of power.

Une fois corrigées par les bibliothécaires, ces nouvelles versions sont copiées en plusieurs exemplaires grâce au système du mirroring et diffusées sur les Codex (tablettes que tout le monde possède). Enfin... Je parle de bibliothécaires, mais il s'agit plutôt d'émissaires puisqu'ils parcourent le globe pour récupérer les livres et que les missions peuvent être périlleuses. Si tout cela est fait numériquement c'est parce qu'il est impossible de retoucher des livres manuellement sans que les individus ne s'aperçoivent que le texte a été altéré! Inutile de me remercier pour cette information en carton, c'était gratuit! :D

Notre personnage principal est donc Jess Brightwell, un adolescent de seize ans issu d'une famille de contrebandiers. La Bibliothèque est tellement stricte dans sa politique de privation que des marchés noirs se sont créés, et le moins que l'on puisse dire c'est que les Brightwell ont une certaine influence dans le milieu! On retrouve tout un tas de profils sur ce marché noir: des collectionneurs, des Ink-lickers... Et Jess, en bon amoureux des bouquins, ne peut s'empêcher d'avoir un pincement au coeur quand il voit un livre quitter sa possession - ou se faire avaler les pages devant lui. True story. 

I must acquire my own information, build my own knowledge, and, through experience, transform it to the treasured gold of wisdom.

Avec un personnage comme Jess, on est certain de se sentir connecté à sa façon de penser - il aime avoir un vrai livre entre ses mains et sentir son odeur, s'instruire de nouvelles connaissances, voyager dans un autre univers... Mais pour autant, je ne me suis pas attachée au protagoniste, je trouve qu'il manque de consistance. Pourtant, au début, c'était bien parti, j'aimais bien la relation compliquée qu'il avait avec sa famille, notamment avec son père et son frère jumeau (Brendan est intéressant), mais lorsqu'il intègre la Bibliothèque tout ce côté intriguant et sombre est laissé de côté. Dommage!

Bon déjà, ce qui m'avait enquiquiné dès le départ, c'est qu'on ne sait strictement rien de l'examen que Jess a passé pour intégrer la Bibliothèque. L'auteure nous dit que c'est une institution prestigieuse et que c'est difficile d'y entrer, mais elle ne divulgue aucun élément permettant de montrer la complexité de la chose. Dans ma tête, j'étais en train d'imaginer Jess avec une grille de QCM, c'est pour vous dire! Du coup, on ne sait pas quels critères font qu'un candidat est meilleur qu'un autre puisqu'ils sont tous intelligents et cultivés pour avoir réussi le test. En gros, même l'éboueur du quartier peut devenir un grand émissaire d'Alexandrie! D'ailleurs, la suite de ma lecture n'a fait que confirmer mon problème. A l'exception de Jess, Morgan et Thomas, aucun protagoniste n'apporte sa plue-value à l'histoire! Les personnages bien qu'appréciables sont facilement remplaçables.

Avec ce rite de passage qu'est l'examen d'entrée, Ink and Bone a ce côté boarding school puisque tous ceux qui ont réussi leur test vont devoir se battre pour faire partie des six meilleurs étudiants. Jess et ses nouveaux amis doivent donc faire face à un professeur froid, distant et peu soucieux de leur bien-être: Wolfe. Bon, je ne vous cache pas que j'ai déchanté un peu avec cet effet boarding school vu que les héros n'ont rien de bien particulier à apporter, mais j'ai aimé la formation de leur amitié. Mais surtout, j'ai aimé Wolfe, je trouve que c'est le meilleur personnage de ce premier tome! Il est mystérieux et ne laisse pratiquement rien transparaître. Puis je crois qu'il apporte beaucoup de principes et de représentations à lui tout seul!

J'ai également apprécié le fait que Rachel Caine se soit servi de l'histoire de la Grande Bretagne pour dessiner son intrigue politique et militaire. Ici, l'Angleterre, l'Ecosse et la France sont en conflits. Quant aux émissaires d'Alexandrie, ils sont intouchables grâce à leur statut et à leurs ressources, mais ils sont fortement détestés. J'ai également aimé l'opposition entre la Grande Bibliothèque et les Burners qui fait que les rôles du gentil et du méchant sont inversés (même s'il fallait s'y attendre), j'aimerais en apprendre plus sur le mouvement des Burners. L'auteure fait également quelques liens entre sa fiction et des personnalités marquantes de l'Histoire qui sont pertinents et bien pensés!

On a aussi un peu de magie avec les Alchimistes, les Obscuristes et les automates, mais je ne vous dévoilerai rien pour ne rien vous gâcher. Tout ce que je peux dire, c'est que cette magie est bien proportionnée par rapport au contexte instauré. 

A part ça, le livre est assez déséquilibré. Des scènes fondamentales étaient trop vite écourtées et trop peu détaillées alors que d'autres plus insignifiantes avaient suscité davantage l'attention de l'auteure. Néanmoins, j'ai aimé les extraits de conversations situés avant chaque chapitre entre certains personnages annexes, cela me donnait envie de connaître la suite. Ca complote mes amis, ça complote!

Globalement, j'avais le sentiment d'être un âne et que l'auteure me tendait la carotte. Si ce premier opus a su me divertir et m'intriguer, je l'ai trouvé toutefois vide d'informations! On apprend quasiment rien, on se retrouve avec plus de questions que de réponses! Et ça, je dois dire que c'est en partie à cause du manque de travail réalisé sur les personnages. 

Le dernier tiers du livre rattrapant bien les problèmes du départ, je vais poursuivre la série car elle a du potentiel! En plus, Rachel Caine ne lésigne pas sur la mort des personnages (non pas que je sois un monstre à vouloir des morts partout, mais dans une dystopie j'aime qu'on y aille pas de mains molles), donc j'ai de grands espoirs pour la suite!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Ink and Bone

 

Partager cet article

Commenter cet article

Un point c'est tout 26/06/2017 12:55

Awh, comment résister à un roman qui a pour fonds les livres et une merveilleuse bibliothèque ?! Ma PAL ne te remercie pas, mais malgré les petits défauts que tu as évoqués, je suis assez emballée par l'histoire globale !

Jennifer 26/06/2017 17:02

Euh...c'est impossible? :P
En plus, on parle de la Grande Bibliothèque d'Alexandrie avec tous ses vieux textes. Je ne suis pas un grand exemple puisque je ne lis pas assez de classiques, mais si je pouvais mettre mon nez sur toute cette culture, je le ferais avec plaisir!

Moi je dis tant mieux si la série t'intéresse, elle a beaucoup de potentiel, et je compte bien la poursuivre! ;)

Ahrell 26/06/2017 10:19

Je ne sais pas pourquoi, tous les livres qui parlent .. de livres, ou de bibliothèque, ça me donne très envie de les acheter et de les lire ! Et puis cette histoire de savoir contrôlé et tout ça me tente beaucoup. Du coup je note celui-ci pour plus tard, merci :p Pour le jour où j'aurai des sous et où ma PAL ne ressemblera pas à la liste de Noël d'un enfant de cinq ans ..

Jennifer 26/06/2017 16:54

Oui, je crois qu'on est tous pareil de ce côté-là! On s'identifie facilement aux personnages et à leur passion, et la bibliothèque est clairement l'endroit rêvé de tout lecteur qui se respecte! :D

Ben franchement, c'est un premier tome intéressant! Mais je te conseille d'abord de lire The Book Thief, ce roman est juste magnifique. Rien que le style... L'écriture est divine! C'est l'un des meilleurs livres que j'ai jamais lus! Avec Jurassic Park, mouhahaha!