Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Never Never: Part 1 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher

 

 

Alors qu'elle s'apprête à entamer son cours d'Histoire, Charlie est prise par une brusque perte de mémoire. Elle ne sait plus qui elle est, ni qui sont ses camarades de classe, ni même qui est sa propre famille. Charlie finit par découvrir qu'un certain Silas souffre des mêmes symptômes qu'elle. Ils étaient en couple depuis quatre ans - mais depuis ce matin, ils ne sont plus que de parfaits étrangers. Ensemble, ils vont devoir réapprendre à se découvrir. Ensemble, ils vont tenter de percer le mystère qui entoure leur nouvel handicap.

Pour mon premier roman de Colleen Hoover, je suis déçue, autant par l'auteure que par le livre! Moi qui pensais qu'il s'agissait d'une trilogie, je me suis bien trompée. En fait, Never Never est un roman à part entière découpé en trois parties. En gros, on te vend le roman par petits bouts (158 pages pour la première partie, 156 pour la deuxième et 130 pour la troisième), et je déteste les auteurs qui font ça. En France, on ne voit pas la différence parce que le bouquin nécessite plus de mots pour la traduction, mais quand on voit les détails de la VO, c'est scandaleux. Et bien sûr chaque partie est vendue au prix d'un livre normal. Enfin bref... 

Never Never relate donc l'histoire de deux adolescents - Charlie et Silas - qui ont mystérieusement perdu la mémoire. Ils ne se souviennent plus de qui ils sont, ni de ce qu'ils ont fait par le passé. La seule chose qui leur reste, c'est les fonctions de base (conduire une voiture, utiliser un ordinateur...). Les protagonistes doivent tout redécouvrir, notamment leur vie de famille, leur couple, leurs secrets ou encore leurs amis. Oui, je répète pratiquement le résumé....mais c'est parce qu'il ne se passe rien d'autre dans ce fichu roman! J'ai pas du tout été impressionnée par les "secrets" dévoilés, ça ne collait que trop bien avec les problèmes rencontrés par les lycéens de nos jours. Aucune surprise donc. 

Mais parlons d'abord de nos merveilleux personnages. En voyant l'histoire et la couverture du livre, je m'attendais à trouver des protagonistes attachants et profonds, et qu'est-ce que j'ai eu? Des individus plats et insupportables. Charlie est pauvre, son père est absent, et sa mère est une alcoolique. On pourrait croire que sa situation précaire l'amènerait à être mature, réfléchie - mais non. Charlie est une peste que j'avais envie de secouer durant toute ma lecture (voire même claquer par moment). Comme Charlie a perdu la mémoire, elle trouve naturel de mépriser tous ceux qui l'entourent: elle insulte sa mère par derrière juste parce qu'elle ne voulait pas voir Silas à la maison, elle est lunatique, elle utilise ses amies quand ça l'arrange... Charlie ne semble pas avoir perdu uniquement la mémoire, elle a aussi égaré quelques neurones. Lorsqu'une amie vient la chercher chez elle pour l'amener au lycée, la première chose qui choque notre petite Charlie, c'est que son amie est noire. Apparemment, elle n'avait encore jamais vu de personnes de couleur jusqu'à aujourd'hui. Charlie, la plus belle fille du lycée pour qui les garçons se battent. Charlie, la fille trop supérieure aux autres pour dire un simple merci ou même s'excuser. I hate this chick.

Quant à Silas, c'est notre beau gosse riche, super gentil, qui fait partie de l'équipe de football. Quelle surprise! Mais il a une figure de soumis. Il ne se souvient plus de Charlie ni de ses sentiments pour elle, et pourtant il va se sentir jaloux, surprotecteur envers celle-ci. Désolée, mais c'est pas pertinent du tout. Lui et Charlie se fichent de leur entourage justement parce qu'ils ne se souviennent de rien, mais quand il s'agit de l'un d'entre eux, leurs instincts prennent le dessus? Mouais mouais... Et plus ça va, plus ils découvrent des secrets pas bien beaux sur leur couple et... ils en rigolent! On est loin du super couple qui s'aime passionnément depuis quatre ans. En fait, que ce soit dans le passé ou dans leur quête actuelle, j'ai le sentiment que Silas a toujours aimé Charlie, mais que Charlie n'a jamais eu les mêmes sentiments pour lui - ou en tout cas qu'elle ne les éprouvait pas avec la même intensité. 

On n'a aucune réponse à nos questionnements, même pas une! Charlie et Silas passent leur temps à sortir en voiture, parcourir les rues pour des indices. Charlie se met à croire aux contes de fées et aux pouvoirs occultes - c'était du grand n'importe quoi. La perte de mémoire sélective n'est pas crédible, et je sais même pas si c'est dû à un traumatisme ou au supposé caractère paranormal de l'histoire (mais avec la scène de la voyante, je pencherais plus pour la deuxième hypothèse). J'ai trouvé le récit tiré par les cheveux. Et le cliffhanger? Ca ne me donne même pas envie de connaître la suite. 

Voilà, qu'est-ce que je peux dire d'autre sur 158 pages? A part que je n'ai rien aimé? Ah si... Je ne compte pas lire les autres parties du roman.

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Never Never

Never Never (VF)

 

Partager cet article

Commenter cet article

Buckette 11/05/2017 21:02

Wo l'arnaque du livre séparé en plusieurs tomes. C'est moche. Et en plus, pour une histoire comme celle-ci ? Ça donne pas envie ! Je n'accrocherai pas avec ce type de personnage. Hors de question que je me plonge dans ce livre.

En plus, y'a un truc qui m'énerve dans la littérature, c'est quand les auteurs prennent les handicaps pour des expériences paranormales. Enfin... c'est de la fiction. Mais là le thème de la mémoire... En tant qu'étudiante en psycho mes cheveux se hérissent quand un auteur essaye de "jouer" avec la mémoire alors que c'est mal abordé. Et là rien qu'avec ce que tu dis... c'est moche. J'ai pas envie. Et pourtant j'entendais toujours du bien de Colleen Hoover.

Jennifer 12/05/2017 16:45

Ah oui! Ca m'agace quand les auteurs font ça, mais heureusement qu'il y en a peu. Je comprends pas pourquoi elles n'ont pas sorti le livre dans son intégralité, mais bon... Tout ça pour ça, comme tu dis :D

Je ne suis pas sûre que la maladie soit de nature paranormale, mais c'est le sentiment que j'ai eu!
Je te rassure, je n'entendais que des éloges aussi, mais je suis tombée de haut. Ou alors, j'ai peut-être mal choisi, je ne sais pas... x)

Ahrell 20/04/2017 21:23

Wow, je ne connaissais pas le principe du tome unique divisé en plusieurs parties à acheter séparément, mais ça sent sacrément l'arnaque ! Encore une fois, le pitch du livre a quand même l'air sympa, il y a beaucoup de choses à explorer avec deux adolescents qui perdent la mémoire de cette façon : comment se reconstruire, comment retrouver une place dans son entourage, redémarrer ou non des relations qui ne paraissent pas essentielles ... mais d'après ta critique, l'auteure est passée à côté. Dommage, il m'aurait bien intéressée mais du coup je ne sais pas trop si j'ai envie de tenter l'aventure :p

Jennifer 21/04/2017 14:15

T'as vu ça? C'est carrément de l'arnaque, tu payes un roman trois fois son prix!

Tout à fait, c'est pour ça qu'avec un résumé aguicheur et une couverture troublante, je m'étais dit que ça devait être un bon livre... Comme tu dis, il y avait matière à exploiter, mais les auteures se sont concentrées sur des détails futiles qui ne font pas avancer l'histoire. Puis franchement, les personnages sont stéréotypés au taquet. Y a rien de nouveau, à part la perte de mémoire brutale et mystérieuse...

Haha! J'ai lu la version Kindle aussi, j'étais tellement déçue que j'ai oublié de le signaler. Du coup, tu peux tenter, mais comme je vois qu'on a à peu près les mêmes goûts, je pense que tu vas vite déchanter :D
En plus, je sais pas si t'as vu les avis des parties suivantes, mais ils ne sont pas très élogieux. Je ne regrette même pas de ne pas redonner une chance au bouquin x)


Ahrell 20/04/2017 21:24

Finalement, par curiosité je suis allée cliquer sur le lien, et c'était gratuit sur Kindle, alors je verrai bien si un jour je tente de le lire ou pas :D !