Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Gathering Darkness de Morgan Rhodes

 

 

Gathering Darkness est le troisième tome de la série Falling Kingdoms

Vous trouverez les revues des tomes précédents en cliquant sur les liens suivants

Falling Kingdoms
Rebel Spring

 

Cette revue contient des spoilers sur les tomes précédents

Etre à la tête de l'empire de Mytica ne suffit plus pour le roi Gaius - il veut devenir un dieu, et pour cela, il a besoin des Kindred. Mais le King of Blood n'est pas le seul à vouloir s'emparer des sphères magiques - les Kraeshians, les rebelles et les Watchers rejoignent la quête. Parmi les Kraeshians, on retrouve le prince Ashur et la princesse Amara qui exercent charme et manipulation pour parvenir à leur fin. Chez les rebelles, une alliance se forge entre Jonas et Cleo pour redonner à leur royaume leur indépendance. Quant aux Watchers, ils joignent leur force à celle du roi Gaius. Mais qui sera donc le premier à mettre la main sur les Kindred? 

Décidément, cette série s'améliore au fil des tomes (tellement que j'enfile les volumes les uns après les autres)! Gathering Darkness est pour moi l'opus le mieux construit à ce jour, avec des protagonistes qui ne cessent d'évoluer et une histoire qui se complexifie. L'auteure a tendance à nous fournir plusieurs points de vue qui nous permettent de considérer les enjeux politiques sous des angles distincts. Mais bien que cela rende le récit plus riche, cela a aussi eu des répercussions sur la fluidité de ma lecture (y a juste des personnages qui ne m'intéressent pas du tout et dont je me serais bien passée de la narration). 

L'auteure a ajouté des nuances à son histoire en incorporant à chaque fois des éléments sur des événements passés qui ont une influence directe sur le déroulement actuel de l'intrigue, et dont les protagonistes en sont inconscients. Morgan Rhodes prend le temps de développer son univers ainsi que les relations qui se nouent entre les personnages, chaque fin de tome devient de plus en plus grandiose! 

Comme l'avait annoncé Rebel Spring, on découvre l'empire de Kraeshia par le biais de son prince Ashur et de sa princesse Amara. Ils arrivent à Mytica en prétextant une visite touristique, mais ce qui les intéresse réellement, ce sont les Kindred! Bien que j'ai eu des réserves quant aux intentions des deux personnages, j'ai trouvé qu'ils apportaient une nouvelle dynamique au récit - l'introduction de cet empire est intervenue au bon moment pour éviter une intrigue qui tourne en rond. 

Ashur est le troisième fils de l'empereur, il adore explorer le monde et découvrir des trésors cachés. Du coup, lorsque ce dernier entend parler de la légende des Kindred, il décide de mener son enquête. En plus de donner une nouvelle dimension culturelle au récit, le prince apporte une touche de diversité puisque celui-ci est gay. Vous vous souvenez de son baiser échangé avec Nic? Ouais moi aussi. Je souriais comme une idiote en imaginant la tête de Nic! 

Ensuite, on a Amara que je déteste. J'aime bien avoir des personnages féminins forts, intelligents, impitoyables, mais ça n'allait pas du tout avec la stature de la protagoniste. Là où elle démontre un semblant de caractère, je la trouve foncièrement décevante. Elle se sert du sexe et de ses atouts physiques pour parvenir à ses fins... Use your brain, please! Puis même, je sais pas, ça passe pas! Et puis si tu pouvais juste mourir dans le prochain tome, ça serait vraiment cool! 

Hatred is like fire. It burns the one who harnesses it. It's also extremely hard to see more helpful truths through its flames.

Cleo a l'étoffe d'une grande dirigeante, on est bien loin de la princesse qui s'intéresse aux soirées mondaines. Prise entre les feux du pouvoir, elle démontre son aptitude à prendre les choses en main - elle est à la fois manipulatrice et sincère ce qui fait d'elle une ennemie redoutable car sous-estimée. Elle parvient à berner ses adversaires, à part Magnus qui semble voir au-delà des apparences. Mais la princesse reste aussi humaine, et ne peut s'empêcher de voir la bonté chez les autres - notamment chez Magnus. 

Les chapitres concernant Magnus étaient ceux dont j'étais la plus impatiente de lire. J'étais si partagée lors de la lecture du premier tome, mais je comprends pourquoi Magnus est un personnage très apprécié de la série. Il est énigmatique et son évolution est l'une des plus impressionnantes - il a toujours voulu rendre son père fier de lui, et pour cela il était prêt à fermer les yeux sur les cruautés de ce dernier. Mais le prince commence à se différencier peu à peu du roi Gaius, et il le montre par le nombre de fois où il défie celui-ci. Le duo Cleo/Magnus est en route mes amis, et je ship à 100%!

In the shadow my father has cast over my entire life, you are the only light I can see anymore. And, whatever the cost, I refuse to let that light be extinguished.

Grosse déception tout de même avec Jonas qui continue de stagner. C'était l'un des premiers protagonistes que j'avais apprécié, mais j'ai fini par me lasser. Faut dire que le rebelle n'arrête pas de foirer tout ce qu'il entreprend... J'ai pas l'impression qu'il apprend de ses erreurs, et sa nouvelle amitié avec Lysandra n'arrange rien. Avec Cleo, il y avait une flamme qui rendait les choses plus vivantes, mais avec Lysandra? C'était juste ennuyeux... Cependant, je pense que l'auteure garde ses réserves, après tout Jonas n'a pas atteint son point culminant. 

Et enfin, on a Lucia. Je crois qu'il n'y a rien à faire... Je ne l'apprécie toujours pas. Avec Jonas, c'est celle qui change le plus lentement, et pas forcément en mieux. A chaque fois que je vois son nom en début de chapitre, je suis blasée, c'est pour vous dire! Son histoire avec Alexius ne m'intéresse pas, et sa prophétie non plus! Pauvre petite à qui il est arrivé des malheurs.... mouais.... 

En revanche, je commence à gagner de l'intérêt pour deux personnages secondaires qui sont Nic et Felix.

Nic est adorable, sarcastique (surtout avec Magnus, haha) et drôle par moment. J'adore sa loyauté et le questionnement soulevé quant à son orientation sexuelle. Il me fait un peu penser à Simon de The Mortal Instruments, et j'ai vraiment hâte qu'il obtienne un rôle plus important dans la série. 

Felix, c'est ce mystérieux adolescent qui surgit de nul part et dont on ne connaît pratiquement rien de son passé. Il est évident qu'il a quelque chose à cacher, mais en même temps j'ai aimé la distance qu'il prend avec les autres personnages. Mais bon, avec Jonas et Lysandra (nos bras cassés de l'histoire), son potentiel est un peu mis en sourdine... Dommage! 

Maintenant la chasse aux Kindred a sérieusement commencé, et le roi Gaius n'est plus le seul à avoir les cartes du jeu. On en apprend plus sur les sphères, et je ne m'attendais pas du tout à ça! Des alliances se forment, mais celles-ci sont fragiles et marquées par la méfiance et l'incertitude. 

Il y a quand même deux gros inconvénients dans cette série. Je trouve que Morgan Rhodes ne prend aucun risque avec ses personnages principaux. A chaque fois qu'il y a des menaces de mort sur eux, je ne m'inquiète pas... Il ne leur arrive rien de bien affreux, j'aurais aimé de plus grands enjeux les concernant. Et enfin, je suis dépassée par la rapidité et le nombre de romances - l'auteure ne fait jamais passer les romances avant les intrigues, mais ça reste trop compliqué! 

Voilà, j'ai déjà fini Frozen Tides (dont le dénouement est juste wow) que je recommande grandement!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Gathering Darkness

Le ralliement des ténèbres

 

Partager cet article

Commenter cet article