Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

The Winner's Curse de Marie Rutkoski

 

 

The Winner's Curse est le premier tome de la trilogie The Winner's

En tant que fille du général Trajan, Kestrel se voit offrir deux choix concernant son avenir: devenir un soldat pour l'armée ou se marier avec un Valorian. Mais Kestrel n'a ni le coeur à tuer, ni l'envie de voir disparaître son indépendance. Alors qu'elle parcourt le Marché avec sa meilleure amie, Kestrel assiste à une vente aux enchères pour esclaves - et plus particulièrement à celle d'Arin, un Herrani rebelle qui attire son attention. Sans réfléchir aux conséquences de son acte, Kestrel achète Arin mais s'apercevra plus tard que son acte engendrera des sacrifices qu'elle n'avait jamais imaginés.  

J'ai entendu beaucoup de bien sur cette série, le titre m'intriguait, la couverture était élégante et raffinée - bref, j'ai décidé de me pencher sur ce premier tome. Globalement, j'ai adoré The Winner's Curse avec son intrigue et ses personnages intelligents, mais j'ai trouvé que l'auteure avait cédé à certaines facilités qui m'ont moyennement plu...

Le contexte: il y a une dizaine d'années, Valoria a conquis Herran et a depuis fait de ses survivants des esclaves. Les esclaves sont achetés aux enchères, ils servent et n'ont aucuns privilèges, même s'il arrive parfois que certains soient libérés après avoir démontré des aptitudes enrichissantes pour l'empire. Dorénavant, pour briller en société il faut faire partie du domaine militaire, qui représente l'élite de la nation. A vingt ans, les jeunes Valorians doivent choisir entre devenir militaires ou civiles mariées (on comprend vite pourquoi Kestrel veut garder son indépendance...). 

Les personnages: la narration se fait selon deux points de vue, celui de Kestrel et celui d'Arin. Ce qui m'a le plus plu, c'était l'intelligence des personnages. Kestrel n'a rien d'une adolescente niaise, bien au contraire elle a des compétences en matière de stratégies militaires et a l'habilité à déceler la vérité parmi les mensonges, et vice-versa. Bon après, j'étais moins portée sur sa relation avec la musique, j'ai trouvé qu'elle y donnait trop d'importance, parfois plus qu'aux personnes qui l'entourent. Quant à Arin, il sort des clichés liés à l'esclavagisme dans les young adults. Je m'attendais à avoir un prince qui cache son identité et j'ai été surprise parce que ce n'était pas du tout le cas! Malgré son attirance pour Kestrel, il ne recule pas devant ses plans et j'ai aimé ça.

Concernant l'intrigue, je l'ai trouvé simple, mais l'ingéniosité des stratagèmes politiques a relevé le niveau. Par moment, j'avais en face de moi deux personnages qui rivalisaient pour savoir lequel des deux était le meilleur. 

Par rapport à la romance, elle reste délicate et ne m'a pas donné une impression d'insta-love. Elle est bien dosée, mais j'aurais surtout voulu en savoir plus sur Arin et l'histoire autour de cette guerre qui a opposé Valoria et Herran.

Le rythme et le développement de la relation entre Kestrel et Arin rend cette lecture addictive. Mais comme je le disais plus haut, Marie Rukoski a cédé à des facilités scénaristiques qui n'étaient ni crédibles ni cohérentes avec le contexte et le personnage de l'empereur. L'empereur il se fiche de l'avis d'une adolescente de 17 ans, qu'elle soit intelligente ou non - et je ne parlerai même pas de la condition qu'il a posé, cela ressemblait plus à un cadeau déposé sur un plateau en argent qu'à un sacrifice... Non mais sérieusement, quelle fille dans ce contexte-là cracherait sur une occasion comme celle-là? Aucune! Et l'empereur qui décide d'envoyer tous les régiments militaires ailleurs en laissant la ville sans protection... sérieusement? C'est quoi cet empereur? Moi j'en voudrais pas de ce dirigeant à deux sous!

Malgré tout j'ai aimé les personnages et le contexte de l'histoire. C'est une lecture rapide et on tourne les pages s'en s'apercevoir du temps qui passe. En plus, les Herrani semblent être un peuple très intéressant. 

Je compte poursuivre la série!

Le livre est disponible sur Amazon:

The Winner's Curse

The Curse (VF - sortie le 16 février 2017)

Partager cet article

Commenter cet article

Buckette 25/03/2017 16:10

Une romance "insta-love" ? Instantanément amoureux ? Si c'est ça tant mieux. :D Encore une saga jeunesse qui va bientôt rejoindre mes rangées de bibliothèque ;)

Jennifer 25/03/2017 19:29

C'est pas vraiment un insta-love, mais la romance est mignonne je trouve (je l'ai bien aimé dans ce cas de figure) :D

Puis je pense que l'intrigue et le contexte te plairont également !

Ahrell 29/12/2016 17:36

ça a l'air plutôt sympa :D même si la narration alternée entre deux points de vue me rebute un peu, je trouve qu'il y en a trop dans les livres YA & c'est un peu gavant à la longue .. mais à voir, un jour peut-être (quand j'aurais un peu de temps u_u)

Jennifer 29/12/2016 19:07

T'aimes pas ça? Haha ! J'ai un faible pour les narrations à la troisième personne justement parce qu'elles couvrent plusieurs points de vue sans pour autant en faire trop :D !

Mais là ça va, la narration est alternée mais ça reste soft, y a pas de blabla inutile :P

C'est un bon début de série, mais que je trouve en deçà de son niveau de popularité... ;)

Zut, j'espère que tu vas nous sortir une revue bientôt ! (Je n'ai aucuns scrupules à te faire ajouter des livres à ta PAL) *mouhahaha*