Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Paper Princess de Erin Watt

              

 

Paper Princess est le premier tome de la série The Royals

Eleanor Harper, alias Ella, est une adolescente de 17 ans qui a toujours vécu dans pauvreté et qui, un beau jour, fait la rencontre de Callum Royal qui lui apprend qu'il est son tuteur légal désigné par son père avant de décéder. Eleanor a perdu sa mère et n'a jamais connu son père, de ce fait elle doit subvenir elle-même à ses propres besoins: elle fait donc des strip-teases. Mais Ella n'entend pas faire cela toute sa vie, elle économise et étudie très dur pour avoir un jour une vie décente. L'arrivée de Callum dans sa vie la bouleverse, c'était un ami de son père et celui-ci lui propose un marché un peu trop idyllique: elle recevra tous les mois 10 000 dollars si elle décide de rester chez les Royals, plus d'autres milliers de dollars pour chaque année consacrée à ses études. Ella, même si elle est méfiante quant aux intentions de Callum, accepte le marché car cela signifie une chance d'économiser assez d'argent pour pouvoir fuir en cas de besoin mais aussi de pouvoir réussir ses études. Mais il y a un gros problème, Callum a cinq fils, et tous n'acceptent pas qu'une profiteuse vienne perturber davantage l'équilibre fragile de la famille. Ils veulent qu'elle parte, et pour cela ils vont lui rendre la vie infernale.

Quand j'ai découvert ce livre et que j'ai vu la quatrième de couverture, je me suis dit: "il me le faut à tout prix!" Je m'attendais à ce que l'action se situe durant une ancienne époque avec des princes sadiques et tout ce qui va avec, mais j'ai été surprise de voir que l'histoire est contemporaine. Il ne s'agit donc pas de princes ou de rois, Royal est le nom de cette famille riche qui accueille Ella dans son foyer. On a donc six Royals: Callum, Gideon, Reed, Easton, Sebastian et Sawyer. 

Les Royals: ils ont perdu leur mère il y a quelques années suite à une overdose de médicaments, et depuis ils ne s'entendent plus avec leur père qu'ils accusent de négligence. Bref, la famille est brisée, le seul équilibre résidant dans la complicité, l'amour et la protection dont les frères se font preuve. Tous les fils sont méchants avec Ella, sauf Gideon, mais celui-ci reste quand même en retrait parce qu'il ne veut pas être contre ses frères. Parmi les cinq, c'est de Reed dont Ella se méfie le plus, il est plein de malice et c'est vers lui que les autres frères se tournent. Je ne les ai pas du tout aimé au début ces Royals, c'est impossible, ils traitent Ella comme une moins que rien et ont une idée erronée de sa vie passée. Mais lorsque par moment les choses se tassent, je les ai appréciés parce qu'il y a cette complicité et cette protection fraternelle. Ils font beaucoup de choses ensemble, ils se protègent entre eux mais aussi ceux à qui ils tiennent (à compter sur les doigts de la main). Ils sont mystérieux puisqu'ils ne partagent guère leurs émotions mais aussi plein de secrets, ce qui les rend d'autant plus intéressant en plus d'être complètement.... dysfonctionnels. 

Ella: je l'ai rapidement appréciée. Ella ne se laisse pas faire, elle a de la répartie, elle ne se laisse pas facilement abattre mais si elle est souvent touchée par la méchanceté gratuite qui l'entoure. Mais ce qui m'a dérangé chez elle, c'est l'attirance rapide qu'elle a pour un frère en particulier. Quand on sait ce qu'ils lui font vivre, je trouve ça assez déplacé. Elle n'a pas eu la vie facile, et tout au long du livre on apprend avec elle comment passer d'une vie de pauvre à celle d'une riche avec tous les inconvénients qui vont avec: élitisme, haine gratuite, humiliation... 

On ne peut pas dire qu'il y ait réellement d'intrigue dans ce premier tome, mais on voit qu'il y a des mystères et des choses qui ne tournent pas rond chez ces riches. 

J'avoue ne pas avoir été très embarquée au départ lorsque j'ai commencé le livre. Je ne suis pas fan des récits avec des riches fils à papa qui se regroupent tous sur une personne pour l'humilier. J'ai même trouvé que ce qui se passait à l'école était assez puéril, mais j'ai malgré tout continué parce que je voulais savoir ce qui allait se passer. J'ai davantage aimé la deuxième partie du livre, où on parle beaucoup moins de l'école. C'est à partir de ce moment-là que j'ai vu à quel point le livre était addictif sans pour autant être un monument de la littérature contemporaine. 

Paper Princess c'est le plaisir coupable. C'est le livre que, si on t'avait raconté l'histoire telle quelle, tu n'aurais jamais lu ni acheté. Il faut le lire pour le croire, et c'est ce qui s'est passé pour moi. Je n'aurais jamais pensé tourner les pages aussi vite et avoir autant envie de savoir ce qui allait se passer... Du coup, je vais lire le deuxième tome, j'ai envie de savoir où ça mène, et surtout j'ai envie de voir s'il sera meilleur maintenant que les bases sont posées. 

Et la fin....moi qui étais devenue affamée, j'ai pris un gros coup. J'ai envie de connaître les raisons de cet acte (qui je pense est une mise en scène) et de savoir ce qu'il y a dans la tête de ce frère. J'aime pas Brooke, je l'ai toujours trouvée louche. Je dirais que mon Royal préféré, c'est Easton, il me fait penser un peu à Ty (Lady Midnight, Cassandra Clare). Reed, j'ai appris à l'aimer, mais il m'a déçu. Sinon, je ne peux pas trop dire ce que je pense des autres frères parce qu'ils sont plus en retrait par rapport aux autres. A voir avec le reste de la série, donc.

J'ai attribué 3.5/5 par rapport à la ce que je considère la puérilité des actes commis à l'école et le manque de consistance de l'intrigue (qui j'espère sera mieux développée par la suite). Sinon côté divertissement et avidité, le livre a tenu ses promesses. 

 

Le livre est disponible sur Amazon: 

Paper Princess

 

Partager cet article

Commenter cet article

Bernieshoot 21/07/2016 18:28

un premier épisode moyen qui n'engage pas à poursuivre la trilogie

La-blogueuse-de-livres 21/07/2016 21:12

Malheureusement, oui. Sauf que, comme je l'ai dit, il y avait ce petit truc qui rend accro. Je vais tout de même lire le deuxième tome et voir où cela me mène :)