Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Miss Peregrine's Home for Peculiar Children de Ransom Riggs

              

                                        

Miss Peregrine's Home for Peculiar Children est le premier tome de la trilogie du même nom. 

L'histoire est celle d'un jeune adolescent de quinze ans, Jacob, qui trouve sa vie trop ordinaire et qui a toujours rêvé de faire des choses exceptionnelles. Mais comment cette idée a-t-elle pu surgir chez un enfant aussi jeune? Jacob a un grand-père assez particulier qui, depuis tout petit, lui raconte un tas d'histoires magiques et aventuresques qu'il aurait vécu, ce qui a suscité chez Jacob un désir profond de suivre l'exemple de son grand-père. Mais voilà, avec l'âge, Jacob se rend compte que toutes ces histoires ne sont pas réelles, ou qu'elles sont le fruit de l'imagination d'un vieil homme marqué par ses souvenirs de guerre qui a voulu enjoliver le récit de sa vie. Et pour Jacob, cette dernière explication est celle qui a le plus de sens, son grand-père ayant vécu la seconde guerre mondiale et présentant des traumatismes liés à la guerre (se sentir toujours en danger, dormir armé...). Mais un beau jour, son grand-père décède et les derniers mots de celui-ci pour Jacob est qu'il doit trouver ce foyer dont il a parlé dans ses histoires parce que Jacob est en danger, et que c'est le seul endroit qui lui assurera une protection.

D'une certaine manière, ce récit m'a rappelé Big Fish de Tim Burton, avec un parent qui raconte des histoires à un enfant auquel celui-ci croit. Mais en grandissant, il se rend compte que celles-ci sont fausses. Mais au bout d'un certain temps, l'enfant découvre qu'elles sont vraies, ou en partie. J'adore Big Fish que je trouve beau et plein de poésie, et c'est la première pensée qui m'est venue à l'esprit lorsque j'ai lu différents résumés du livre, ce qui m'a donné envie de le lire. 

A propos des intrigues: on a une collision entre deux époques soit le XXe et XXIe siècles. Jacob fait partie de notre époque avec tous les petits problèmes qui vont avec, mais cela n'est rien comparé à la seconde guerre mondiale dont il va être en partie témoin. La première partie du livre, soit les quatre premiers chapitres, relate de la difficulté pour Jacob de vivre sans son grand-père mais aussi de la volonté de démêler le vrai du faux concernant le passé de celui-ci. En effet, son grand-père était toujours absent pour sa famille, il partait sans cesse en aventure et chassait les monstres. C'est à partir du chapitre cinq que l'histoire devient d'autant plus intéressante avec, comme vous pouvez l'imaginer, la rencontre entre Jacob et les enfants particuliers. On apprend que ces enfants sont à la fois des victimes de la seconde guerre mondiale pour leur particularité quant à leur appartenance à la religion juive, et des victimes de leurs particularités innées quant à leurs pouvoirs. Jacob arrive à mieux comprendre son grand-père et les raisons qui expliquent tous les choix qu'il a dû prendre. 

J'ai adoré les idées proposées par Ransom Riggs telles que le loop, le pouvoir de Miss Peregrine, les Ymbrynes, l'originalité des montres, les personnages et leurs dons qui vont du plus sérieux au plus loufoques, le cycle du temps, le contexte de la seconde guerre mondiale, la manière dont on pénètre dans la demeure de Miss Peregrine... 

J'ai tout de même eu quelques problèmes notamment avec le manque d'action même si on en a deux jolies. Je trouve ça dommage parce que justement l'envie de Jacob au départ était de vivre plus d'aventures, et avec les monstres qui rôdent je m'attendais à des choses plus spectaculaires. J'ai trouvé aussi l'intrigue principale un peu simpliste alors j'espère qu'elle n'est qu'un prétexte pour développer une plus grande pour la globalité de la série. 

A propos des personnages: j'aime beaucoup ces personnages, on a l'invisible, l'homme-abeille, la manipulatrice du feu, la femme à la force surhumaine, un docteur Frankenstein, une fille qui gravite.... Mais ce qui est bien dans ce texte, c'est que malgré que ce soit des enfants, cela fait pratiquement cent ans qu'ils existent et ont donc la maturité d'adultes. Du coup, on a un texte plutôt mature et j'ai apprécié ça. Par rapport aux photographies, je ne les ai pas trouvées nécessaires et elles m'ont freiné dans mon travail d'imagination. Au lieu de pouvoir me faire ma propre idée des personnages, j'avais sans cesse ces photos dignes d'American Horror Story dans la tête et cela ne m'a pas trop plu. Je comprends que l'auteur ait voulu rendre hommage à ces gens disparus, mais peut-être qu'il n'y aurait pas dû en avoir autant. 

C'est quand même dommage parce que ces tout petits problèmes ont coûté à ce livre d'être génial (pour moi en tout cas). Cependant, vu que j'avais acheté toute la trilogie, je vais continuer la série d'autant plus que le second tome semble prévoir des voyages dans le temps. De plus, les bases étant posées et les personnages connus, j'ai de grandes attentes pour la suite et j'espère ne pas être déçue. Je suis quand même restée un peu sur ma faim. 

Après, par rapport au style de l'auteur, je n'ai pas eu de problèmes particuliers. J'ai même trouvé le récit très beau avec de belles tournures. 

 

Le livre est disponible sur Amazon: 

Miss Peregrine's Home for Peculiar Children 

Miss Peregrine et les enfants particuliers 

 

Partager cet article

Commenter cet article