Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Clockwork Princess de Cassandra Clare

             

                                       

Clockwork Princess est le troisième tome de la trilogie The Infernal Devices.

Vous trouverez les revues des tomes précédents en cliquant sur les liens suivants

Clockwork Angel
Clockwork Prince

 

Cette revue contient des spoilers sur les tomes précédents

Gabriel Lightwood se présente à l'Institut de Londres, son père Benedict Lightwood qui avait défiait Charlotte Brandwell pour diriger l'Institut et qui avait un penchant pour les démones s'est transformé en ver géant (à cause la version démoniaque de la variole qu'il avait attrapé), il demande donc l'aide des Shadowhunters. Ceux-ci arrivent donc sur les lieux, à la résidence des Lightwood, où ils entendent stopper le chaos que sème ce ver. Ils découvrent sur place des morceaux de corps humains dont le mari de Tatiana Lightwood, soeur des frères Lightwood. Ils sortent vainqueurs de ce combat mais découvrent sur les murs de la chambre de Benedict Ligthwood des inscriptions étranges qui confirment que celui-ci et Mortmain travaillaient bien ensemble. Mortmain entend lever une armée d'automates qui, à quelques exceptions près, ressemblent fortement à des êtres humains avec toutes les capacités qui leur sont données: vitesse, intelligence.... mais il a besoin d'un dernier ingrédient pour que son plan fonctionne: Tessa. 

Ahhh...il m'en aura fait baver ce livre avec tous les sentiments qui se mélangent. Il est difficile de partager les raisons de ces sentiments sans spoiler quoique ce soit, alors je le ferai dans la deuxième partie. 

En somme, j'ai trouvé ce tome bien supérieur à Clockwork Prince dont j'ai trouvé que c'était le tome le plus faible de la série. Cependant, j'ai trouvé un peu simpliste la raison pour laquelle Mortmain avait besoin de Tessa (enfin par rapport à pourquoi il veut la marier, pas l'autre raison). J'ai aussi trouvé Tessa un peu trop naïve par moment (surtout concernant cette deuxième raison). J'ai aimé revoir Magnus, et on comprend mieux pourquoi celui-ci est attaché à Will et pourquoi il est très important pour lui lorsqu'il parle de lui dans les Mortal Instruments

La magie de la relation entre Will et Jem devenait flagrante au fil des tomes mais là elle atteint l'apothéose. Ils s'aiment, se respectent tellement que tout ce qu'il peut se passer est un coup de poignard en plein coeur. Je ne pense pas avoir déjà lu un livre avec une amitié aussi passionnée, une amitié très forte tout au plus, mais jamais avec un effet pareil. Et parce que cette amitié était énorme, et parce qu'ils sont amoureux de la même fille, et que cette même fille était amoureuse de ces deux garçons, une seule fin était possible....c'est en tout cas ce que je croyais, jusqu'à que je lise les derniers mots concluant cette magnifique histoire. 

Les personnages secondaires sont importants et ont permis le changement que l'on connaît dans les Mortal Instruments. Dans le monde des Shadowhunters actuel, on entend pas parlé de la place que doit prendre la femme dans la société, et c'est grâce à Charlotte, une femme forte et qui a ses propres convictions et les respecte jusqu'au bout. On a aussi Henry qui a révolutionné les technologies employées à présent par les Shadowhunters, on a aussi les relations actuelles entre les différentes familles de Shadowhunters qui ont pu se construire grâce aux actions des générations antérieures.. Mais nous avons aussi quelques régressions. Le Conseil est toujours autant à côté de la plaque, ne prend jamais les menaces au sérieux (à part quelques membres), pense toujours que les Downworlders sont des êtres méprisables en qui on ne peut pas avoir confiance (bon, j'avoue y en a qui laissent à désirer). Mais le Conseil a ses petites exceptions comme Magnus et Tessa, justement grâce aux personnages des Infernal Devices. 

J'ai apprécié en apprendre plus sur les Silent Brothers, aussi.

 

La suite contient des SPOILERS

 

Will Herondale, c'est vraiment le personnage qui m'aura ému jusqu'au bout. Will qui s'est sacrifié pour laisser Jem vivre son histoire avec Tessa, Will qui a cru pendant cinq ans qu'il avait été touché par une malédiction et qui avait refusé de laisser entrer quiconque dans sa vie par peur qu'ils meurent un jour par sa faute, Will qui a abandonné son parabai à sa demande pour aller sauver la femme qu'ils aiment, Will qui s'était toujours dit qu'il ne pourrait jamais profité de Tessa si la seule raison pour laquelle cela devait se produire serait la mort pure et dure de son meilleure ami-frère-parabatai, Will qui verra son parabatai devenir un Silent Brother, Will qui vivra au final la vie dont il avait rêvé avec Tessa mais qui sera toujours marquée par le grand vide que représente l'absence de Jem, Will qui aura été le premier à montrer du respect envers Magnus, Will qui mourra à 76 ans, dans un épilogue qui m'aura fait pleuré jusqu'au bout. Bref, vous l'aurez compris, malgré que j'ai adoré tous les personnages de l'Institut de Londres, j'ai eu un gros coup de coeur pour Will. J'ai toujours été intrigué par l'habilité de Will de voir les fantômes, et j'ai été agréablement surprise lorsqu'il a revu Jessamine sous sa forme fantomatique qui garde l'Institut... Je me demande si on retrouvera ce type de pouvoir ou pas. J'ai aussi rigolé par rapport à la cicatrice de l'ange mécanique laissé sur Will, lorsque lui et Tessa ont fait leur affaire....et dire que Jace a la même. Quand on sait d'où ça vient, ça fait sourire ! Alala...quand Cassandra Clare nous place des éléments comme ça, ça fait quelque chose :) 

James Cartairs, il en aura vu de toutes les couleurs lui aussi.... Mourant, mort, transformé en Silent Brothers... Il ne pouvait pas laisser Will et Tessa tous seuls, le seul moyen de veiller sur eux était de devenir un Silent Brothers et de supporter tous les inconvénients qui vont avec. Il doit laisser Tessa, laisser Will, et tous les autres pendant au moins toute une année entière (le temps que son processus de transformation se fasse). Il verra Will et Tessa vivre leur vie, marquera leurs enfants des runes de Shadowhunters, les mariera et sera présent lors du décès de Will. Jem, s'arrangera tout de même pour voir ses amis le plus possible, à l'occasion pour les soigner alors que cela lui est interdit. J'ai évidemment adoré Jem, qui s'est aussi sacrifié pour ses amis. Ca avait été une grosse surprise de le revoir en pleine bataille. Pour moi, la seule fin possible c'était que l'un des deux meurt pour que l'autre puisse vivre. Or, on a eu un mélange des deux qui a suscité en moi diverses émotions simultanées. J'ai été heureuse, dans l'épilogue, de voir que Jem n'était plus un Silent Brother ni un Shadowhunter (mais bon, ça on le sait déjà dans les Mortal Instruments). Mais en même temps, je n'arrêtais pas de me dire qu'ils n'étaient plus que deux...qu'il manquait un pilier fondamental. 

Tessa Gray. On sait que le but de Mortmain était de faire d'elle la mère de ses enfants (bien sûr, il comptait la forcer ce vieux pervers). Tessa je l'ai adoré parce qu'elle aime la littérature, qu'elle est gentille, forte, altruiste et aussi parce qu'elle conforte toujours les autres comme elle le peut. Il a été difficile pour elle de se dire qu'elle allait devoir laisser un des deux garçons partir, étant donné qu'elle était amoureuse des deux. J'ai totalement adhéré au passage où elle se transforme en l'ange Ithuriel (d'ailleurs si vous avez lu les Mortal Instruments, vous avez dû vous dire qu'il n'est pas très chanceux celui-là). Bon aussi, j'ai été très heureuse quand elle a fini avec Will. Concernant l'épilogue, bon j'ai pleuré évidemment..., mais j'étais super triste lorsqu'elle disait qu'elle avait dû voir tous ses amis mourir les uns après les autres alors que sa vie était éternelle. Elle a fini par fuir, elle en pouvait plus de voir toutes ces morts. Gros pincement au coeur aussi quand elle disait ne plus se rappeler le bleu qui composait les yeux de Will, ou qu'elle se sentait désespérée en se levant la nuit pour sortir une blague à Will et qu'il n'était plus à ses côtés pour l'entendre et en rétorquer une meilleure. Des petits détails qui m'ont fendu le coeur. Son seul réconfort, c'est de retrouver Jem à Blackfriars Bridge tous les ans, à un moment donné. La pauvre, j'ai eu de la peine quand elle ne savait pas trop quoi faire avec Jem de peur de le prendre aussi, ce qui arrivera à un moment donné. Je me suis demandée à ce moment-là pourquoi elle ne deviendrait pas mortelle grâce au Book of the White (si vous avez lu les Mortal Instruments, vous aurez compris pourquoi j'avance cela). 

Sophie Collins devient une Shadowhunter et épouse de Gideon Lightwood. J'ai toujours apprécié Sophie, elle est gentille, courageuse et a ses principes. Elle a toujours voulu devenir une Shadowhunter et je suis contente que son voeu se soit réalisé. 

Moi qui n'avais pas trop apprécié Gabriel Lightwood, j'ai été triste pour lui, lui qui est resté aux côtés de son père jusqu'à sa transformation et qui a dû l'achever. J'ai cependant appris à le respecter à l'aimer. Malgré les pressions, les manipulations, Gabriel a fait ressortir les meilleurs côtés de lui-même. Il a compris ses préjugés sur Charlotte et les autres Shadowhunters de l'Institut de Londres, et il a vu à quel point c'était des personnes biens. J'ai bien rigolé lorsque Gabriel et Gideon ont écrit au Consul sur les agissements de Charlotte. Ces lettres avaient un contenu tellement ridicule...j'ai passé un super moment, et j'ai définitivement adopté les frères Lightwood. Par contre, Tatiana, je la laisse dans la benne à ordure. 

Gideon Lightwood, je l'ai apprécié dès Clockwork Prince parce que c'était déjà un homme bon qui savait pertinemment que son père n'était pas tout blanc. En plus, j'avais aimé son rapprochement avec Sophie et sa manière maladroite de lui faire la cour. Un gros pincement au coeur en apprenant son décès dans l'épilogue, à 63 ans. 

Cecily Herondale, j'ai aimé comment elle taquinait Will et comment elle a vu le bon en Gabriel. J'ai également aimé la fin lorsqu'elle accompagne Will et Tessa, Will souhaitant présenter Tessa a ses parents, et Cecily voulant présentait Gabriel, et qu'elle disait qu'elle se mariera sûrement bientôt avec Gabriel et que celui-ci était mal à l'aise. J'imaginais bien la scène et ça m'a fait bien rire. 

Charlotte et Henry Brandwell: Charlotte est devenue Consul, et a passé les commandes de l'Institut de Londres à Will. Les inventions d'Henry ont enfin été reconnues puisque le portail qu'il a inventé est aujourd'hui encore utilisé par les Shadowhunters. On connait les ancêtres de Clary ! 

Je recommande cette série, pas juste aux fans de Cassandra Clare, mais à tous ceux qui veulent vivre autant d'émotions dans une série. Y a peu de livres qui offrent le luxe de ressentir autant de choses.

Pour ceux qui sont mal à l'aise en anglais, la trilogie existe en français. Mais c'est beaucoup mieux de la lire dans sa langue originale pour être le plus proche possible de la nature des sentiments et des intrigues. 

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Clockwork Princess

La Princesse mécanique

 

Partager cet article

Commenter cet article