Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Legend de Marie Lu

              

                                            

Legend est le premier tome de la trilogie dystopique du même nom suivi par Prodigy et Champion

L'histoire se déroule en Amérique alias la République Américaine où la société est divisée en système des classes avec d'un côté les partisans de la République, les souffres douleurs de celle-ci et enfin les rebelles. Les partisans sont les militaires et les politiciens qui sont choisis grâce à un test de logique et d'intelligence. Ceux qui détiennent les scores les plus élevés deviennent des sujets de la République. Les souffres douleurs sont ceux qui ne sont ni bons ni mauvais au test, ils n'ont pas de place dans le système de la République et en général ils ont trop peur des représailles (envers leur famille) pour faire parti des rebelles. Les rebelles, eux, agissent en douce contre l'Etat, leur organisation reste secrète mais ils sont peu nombreux pour renverser cette république à eux seuls. Nous avons pour héros principaux Day et June, et comme vous pouvez déjà en faire la connexion, ceux-ci viennent de deux "mondes" différents. Day est un criminel célèbre, même si je dirais plutôt voyou étant donné qu'il ne tue jamais à part peut-être si sa vie est menacée. Day est un voleur, il vole les riches pour survivre et tente de subvenir aux besoins de sa famille qui est sans cesse menacée par la République à cause d'une maladie infectieuse qui se propage dans les quartiers. June est formatée par la République, en tout cas au début, elle a un frère Metias qui est militaire comme elle. En réalité, June ne devient pas tout de suite militaire car elle est très jeune mais un événement tragique va la propulser au rang des militaires les plus qualifiés et va l'investir de la mission de traquer Day.   

J'ai bien aimé la lecture de ce livre même si le côté bon et méchant est du déjà vu dans les dystopies. 

Ce que j'ai aimé:

- L'alternance ente une narration masculine (Day) et une narration féminine (June) car on a deux points de vu de la situation, qui par ailleurs, montre l'envers de la République et la misère des laissés pour compte. 

- L'histoire d'amour met du temps à se construire, l'un ne faisant pas trop confiance à l'autre, et surtout elle n'est explorée que brièvement. Du coup, on a pas une dystopie agrémentée d'une histoire à l'eau de rose. D'ailleurs, malgré l'attirance de June pour Day, celle-ci va engendrer la pire chose que Day pouvait craindre. 

- Il n'y a pas de réelles nuances au sein de la République ni au sein des quartiers pauvres. La République est cruelle, ment, elle ne fait pas d'exception. Dans les quartiers pauvres, c'est du chacun pour soi, certains même tuent pour voler le peu qu'un individu peut avoir sur lui. 

- Le mystère autour du père de Day et du passé d'avant la République. On sait que celui-ci est parti en mission et qu'il n'en ai jamais revenu. Lors de son avant dernière mission, le père de Day lui avait ramené un pendentif prouvant que les Etats-Unis d'Amérique ont jadis existé, la preuve étant la date indiquant sur le collier. 

- Le soi-disant camp où sont envoyés les enfants ayant échoué au test pour travailler est en réalité fictif. Et s'ils ne sont ni dans la République, ni dans le camp, il y a deux possibilité: soit ils ont pu rejoindre les rebelles soit ils ont été exterminés. J'ai aimé cette cruauté dans le sens où ça montre à quel point la République est sadique et eugénique.

- Le commandant Jameson m'a beaucoup rappelé Jeanine Matthews dans Divergent, et j'ai aimé ce personnage car il s'agit d'un réel méchant manipulateur.

- J'aime le personnage de Day, son histoire, sa posture, son physique atypique pour un criminel. 

Ce que j'ai le moins aimé:

- June tombe trop vite sous le charme de Day.

- Day, lui, se laisse avoir par June alors qu'il est le plus grand "criminel", ça crédibilité en a pris un coup.

- Je ne me suis pas trop attachée aux personnages bien que j'ai apprécié de suivre leurs péripéties.

- J'ai pas trop compris comment les individus de cette République ne peuvent pas savoir ce qu'il s'est passé avant la République, soit l'existence des Etats-Unis d'Amérique. Cependant, je l'ai ajouté dans les ingrédients que j'ai aimé car cela créé un bon mystère. J'espère que la question sera traitée. 

- Certaines scènes n'ont pas été trop réalistes à mon goût. Quand Day "braque" l'hôpital, il parvient à duper facilement les gardiens (oui Day n'a pas de visage connu par les autorités mais quand même) et à passer tranquillou. June est très intelligente, parfois trop même, pour ses 15 ans. Elle arrive à duper Day, comprend des choses sur lui, mais n'a pas été capable de voir jusqu'à un certain temps que ce que la République lui a fait perdre. 

- J'aime pas trop June, pour le moment, notamment parce que sa connerie à coûté la vie d'innocents.

Globalement, c'est un bon livre et je vais lire la suite car maintenant que les bases ont été posées, je m'attends à ce que la suite soit plus intense. 

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Legend

Legend (VF)

 

Partager cet article

Commenter cet article