Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

Atlantis Rising de T.A. Barron

              

 

Atlantis Rising est le premier tome de la saga suivi par Atlantis in Peril et Atlantis Lost. T.A. Barron est aussi l'auteur de la série Merlin composée de douze livres. 

Comme vous l'aurez compris, cette série puise son inspiration dans mythe de l'Atlantide, cet empire perdu qui aurai été englouti par les eaux il y a de cela plusieurs siècles. C'est ce thème de l'Atlantide qui m'a donné envie de lire le livre car c'est un sujet très rarement utilisé en fiction contemporaine. 

Atlantis Rising, c'est l'histoire d'un jeune garçon, Promi, qui va changer le monde d'Ellegandia. C'est à la fois un orphelin et un voleur qui a pour principe de ne voler que les riches ou les classes moyennes. Il a cependant un souvenir de son enfance, cette mélodie qui le réconforte mais qui n'a pas de racine. Un jour, après avoir volé un riche prêtre nommé Grukkar, Promi  a l'idée de voler directement le Grand Prêtre mais il se fait prendre et enfermer dans un donjon. Grukkar est un grand prêtre député puissant mais qui vit dans l'ombre du Grand Prêtre et de la prêtresse qui a pour mission de protéger le Grand Prêtre mais aussi de commander les autres prêtres et soldats. Lors de son emprisonnement, Promi fait la connaissance d'un vieil homme, autrefois prêtre lui aussi, et qui s'est retrouvé condamné par Grukkar. Promi voit bien que les conditions de "vie" dans ce donjon sont horribles: les soldats et Grukkar laisse le vieil homme se faire manger par les rats (mais heureusement Promi est là pour virer les bestioles). Promi veut sortir de cette prison et emmener le vieil homme avec lui sauf que celui-ci meurt. Mais son empathie ne s'arrête pas là, lorsqu'il entend une femme se faire maltraiter par un soldat, Promi décide d'agir et tue le soldat. Mais Promi a agit trop tard puisque la femme est morte. Mais tout d'un coup, le corps de la vieille femme disparaît pour laisser place à une belle jeune femme (Jaladay) qui va donner ses pouvoirs magiques à celui-ci car la jeune femme ne peut/veut plus les garder. C'est alors pour Promi le début des aventures.

Les plus

- Promi est une jeune garçon à qui l'on a confié des pouvoirs, et qui, au lieu de savoir  comment les utiliser, semble complètement perdu. Il n'arrive pas à faire sortir tous les personnages du donjon, c'est la jeune femme qui doit utiliser ses pouvoirs avant de les transmettre à Promi. On n'a donc pas un héro qui excelle par la chance, le hasard, mais qui est plutôt médiocre, au départ, évidemment. 

- La magie de Promi a un prix: pour chaque utilisation, le héro doit sacrifier de lui-même. Et pour un orphelin qui n'a jamais eu grand chose, c'est pas le pied. 

- Ellegandia est un monde merveilleux avec sa Grande Forêt composé de fées, d'arbres "vifs" qui ressentent le bien et le mal, les animaux qui peuvent communiquer. Il y a aussi le Swamp, c'est un peu le parcours du combattant. Le Swamp est un raccourci semé d'embûches pour sortir de la Grande Forêt et aller à la tanière de Grukkar. 

- Grukkar est un vrai méchant, sadique même si on ne le voit pas souvent. Il n'hésite pas à tuer, faire souffrir pour obtenir ce qu'il veut.

- Le Grand Prêtre est un idiot, du coup ça apporte un peu d'humour autour de tous les méchants

- L'originalité des intrigues: l'origine de l'abandon de Promi par sa famille, les plans de Grukkar, l'identité de la jeune femme qui a donné ses pouvoirs à Promi, la création de l'Antlantide et l'origine de cette appellation...

- Le lion du vent volant à la vitesse de l'éclair.

- Kermi, le compagnon animal de Jaladay et Promi. Il est sarcastique et a de l'humour.

- Les révélations. 

Les moins

- La lenteur de l'histoire. Bon, c'est un peu normal parce qu'il faut poser les bases et développer l'histoire des personnages et l'intrigue. Cependant, comparé à d'autres livres, certains passages ne m'ont pas assez divertie et par moment je me demandais quand l'action allait arriver. J'ai été très satisfaite des aventures une fois que tout a été mis à plat, et là, ça a été un réel divertissement.

- Je n'ai pas aimé le personnage d'Atlanta. J'ai aimé son côté écologiste mais sa manière d'obliger Promi à la suivre et à sauver le monde, j'ai trouvé ça poussé. En le traitant d'égoïste, elle ne se rend pas compte qu'elle l'est aussi. 

- Certaines scènes m'ont paru peu réalistes, comme ce fut le cas lorsque Grukkar surprend les fées dans la Grande Forêt. Les fées auraient dû avoir des avertissements des arbres ou auraient même dû apercevoir l'oiseau de Grukkar, mais ce ne fut pas le cas. 

- Je ne me suis pas attachée aux personnages. J'ai apprécié Promi, Kermi mais il n'y avait pas ce vide que l'on ressent quand une histoire que l'on aime se termine, même si ce n'est pas de manière définitive. Du coup, j'ai refermé le livre sans ressentir le petit blues de fin de lecture. 

Ce livre a de très bonnes idées, les intrigues sont bien construites mais le manque d'attachement aux personnages m'a empêché d'apprécier le livre comme il se doit. Après, c'est un avis personnel, peut-être que d'autres s'attacheront aux héros. Je pense tout de même lire le deuxième tome car, comme je l'ai dit plus haut, parfois les premiers tome sont un peu lents car ils posent les bases, peut-être que le second livre sera meilleur, ça ne coûte rien d'essayer. 

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Atlantis Rising

 

Partager cet article

Commenter cet article