Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA-TENTATION-DU-LIVRE

The Iron Trial de Cassandra Clare et Holly Black

                          

 

Callum est un jeune garçon de douze ans qui a toujours su que ses parents étaient des magiciens, il est lui-même détenteur de ce pouvoir. Qui n'a jamais rêvé d'avoir des pouvoirs magiques? Eh bien, pas son père. En effet, celui-ci a toujours insisté sur le fait que la magie et l'entrée au Magisterium étaient dangereuses pour lui. Mais Callum ne peut pas décider de lui-même de ne pas se présenter au test obligatoire qui vise à rendre admissible ou non les futurs élèves à cette école, Callum doit donc passer cet examen et tenter de le rater comme le lui conseille son père. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, évidemment. 

Finalement, malgré tous ses efforts, Callum est intégré au Magisterium ayant été choisi par son futur maître le magicien Rufus qui se trouve être le mage le plus talentueux. Callum ne comprend pas la raison pour laquelle il a été choisi puisqu'il a tout fait de travers, et nous non plus, d'ailleurs. Mais peu importe, maintenant Callum doit étudier la magie. Cette magie repose sur l'étude des éléments qui sont de l'ordre de cinq: la terre, l'air, l'eau, le feu, et enfin le vide (qui représente le chaos). Chaque année validée est symbolisée par un matériau: le fer, le cuivre, le bronze, l'argent et l'or. Vous l'auriez compris par le titre, ce livre retrace donc que la première année de Calum à l'école. Les éléments peuvent fusionner, d'où l'importance de les étudier afin de pouvoir affaiblir un ennemi. Cependant, les éléments peuvent aussi se trouver chez certains animaux mais ils peuvent aussi consumer les humains, et ces humains consumés deviennent des éléments à part entière et perdent de leur qualité d'être humain. 

J'aime bien le personnage de Callum, il est sarcastique (on reconnaît le style de Cassandra Clare), il a un handicap à l'une de ses jambes et tout le monde se moque de lui. Histoire d'enfoncer le clou, il est naturellement une catastrophe, il va se ridiculiser (involontairement bien sûr) et il a une tendance à désobéir aux ordres. Bref, un sacré mélange. 

A sa surprise, contrairement aux écoles qu'il a pu fréquenter, Callum va se faire d'excellents amis qui, même si au début pouvaient paraître mesquins et crétins, vont se révéler être de bonnes personnes. Il d'agit de Tamara et Aaron. Tamara est issue d'une famille riche, au départ elle est assez hautaine et froide, mais on découvre par la suite que sa vie n'est pas aussi rose et qu'elle est quelqu'un de bien. Pareil pour Aaron, il était le meilleur en tout et n'avait pas une très bonne attitude avec Callum. Je les aimais pas trop, mais après oui. Enfin, il y a Jasper, il est jaloux, un tantinet méchant mais dans le fond on comprend un peu pourquoi lorsqu'on lit la suite du livre. Finalement, il n'est pas méchant dans le fond. 

Dès le début du livre, on ne peut pas ne pas remarquer la forte ressemblance avec Harry Potter. Dans le prologue, Callum est un bébé qui a survécu à une guerre opposant l'Ennemi et les autres mages. Dans cette bataille, Callum a perdu sa mère qui, avant de mourir, écrit qu'il doit être tué. Ça choque, mais on se dit qu'il doit y avoir une raison ou bien qu'elle est dingo. Ensuite, il y a cette école de magie, avec un livre qui retracera une année supplémentaire dans cette école. De manière plus flagrante, l'Ennemi qui cause une guerre et tue beaucoup de gens pour le pouvoir suprême ressemble énormément à Voldemort. Aaron me fait penser à Harry Potter, l'élue du bien qui est l'équilibre de la force du mal représentée par l'Ennemi. Tamara me fait penser à Hermione, la fille bonne en tout, un peu hautaine au départ mais une très bonne amie. Quand à Callum, il me fait penser à Ron, malchanceux, moqué, et un peu bras cassé. 

En revanche, outre ces détails qui peuvent rebuter certains, l'histoire a tout de même son originalité. Vers la fin du livre, on apprend un secret sur Callum tout à fait inattendu. 

Je suis partagée quant au sort de Callum. Si l'Ennemi mériterait l'anéantissement, Callum est un autre garçon qui vit quasi naturellement. L'oeuvre pose une question d'éthique intéressante que l'on peut retrouver notamment dans la science du clonage. De même, Callum adore pratiquer la magie, il s'est fait de nouveaux amis, il ne sait plus trop où il en est entre croire son père sur parole et vivre une vie qu'il n'a jamais eu la chance de vivre. Il y a donc la question de la confiance, de l'égoïsme aussi et du bien-être. 

En tout cas, malgré les fortes ressemblances avec notre cher Harry, j'ai apprécié ce livre, j'ai d'ailleurs acheté le deuxième que je recevrai bientôt et dont je ferai aussi la revue. 

Je le conseille aux fans de Harry Potter qui veulent revivre, en quelque sorte, la magie qu'ils ont pu ressentir à la lecture de ces livres ou tout simplement à ceux qui souhaitent se divertir. Je pense tout de même que si les grandes lignes semblent calquées sur Harry Potter, je suis certaine qu'il y aura d'agréables surprises et retournements de situations. 

 

Vous pouvez trouver le livre sur Amazon si ça vous intéresse:

The Iron Trial

L'épreuve de fer

 

Partager cet article

Commenter cet article